-
photo english

Profitez de votre jardin à l’anglaise

POÉTIQUE - FLEURI - COLORÉ


-

Aquarelles (jardins et plantes) : Noelle Leguillouzic

Jardin Anglais vu par Draw Me A Garden

Le jardin anglais, contre-pied du jardin français, vous fera redécouvrir la nature. Avec son style moins géométrique, il permet de se balader dans un endroit de liberté qui pousse à la rêverie. Il laisse la nature reprendre le dessus avec ses chemins sinueux, présente une harmonie de ses formes, matières et couleurs. Il propose une touche sauvage et poétique, où la nature est libre, tout en restant ordonnée et structurée. Vous désirez le charme d’un jardin odorant la rose, nous vous proposons un jardin aux tracés souples, d’ambiance végétale voluptueuse et élégante au fil des saisons.


Vous rêvez de transformer rapidement et simplement votre extérieur en un bel espace fleuri et accueillant ? Notre outil de simulation est là pour vous aider ! Le fonctionnement est très simple. Tracez le contour de votre jardin grâce à notre carte qui s'appuie sur les tracés du cadastre. Choisissez ensuite votre point de vue, et selon le style de jardin que vous avez sélectionné, un magnifique jardin paysagé sera généré. En cliquant sur le bouton 3D, vous pouvez avoir un aperçu et vous déplacer dans votre futur jardin !

Je crée mon jardin à l'Anglaise
Photo de la vue 2D d'un jardin Photo de la vue 3D d'un jardin

Quelques plantes de ce jardin :

Geranium Rozanne (x3)

Geranium Rozanne (x3)

Floraison bicolore, ininterrompue pendant de longs mois. Tapis de fleurs bleues à coeur blanc.

Physocarpus diabolo

Physocarpus diabolo

Feuillage allant du pourpre sombre à l'orange cuivré en automne. Floraison blanche.

Hydrangea paniculata vanille fraise

Hydrangea paniculata vanille fraise

Fleurs aux tons roses et blancs entremêlés.

Rosier rosé : mareva ou fortuna

Rosier rosé : mareva ou fortuna

Floraison en bouquets. Fleurs simples d'un rose tendre.

Berberis t. golden torch

Berberis t. golden torch

Feuillage caduc jaune citron devenant rouge à l'automne.


Là où le jardin français voulait démontrer la puissance humaine en domestiquant la nature, le jardin anglais privilégie la redécouverte de cette nature sous son aspect sauvage et poétique. Cette influence esthétique prend le pas dans le courant du XVIIIe siècle, dans une Angleterre en pleine pré-industrialisation. Ce jardin irrégulier devient une réaction assumée face à l’architecture pauvre des constructions liées au système économique en vigueur à cette époque. Le jardin anglais devient un symbole d’émancipation vis-à-vis de la monarchie absolue et de ses représentants. Le rejet de la symétrie et la remise en cause de l’idée de beauté dans la forme et la taille des jardins se fait miroir du refus de conserver des codes dépassés.
Cette nouvelle conception du jardin, portée en Angleterre par William Kent (architecte, paysagiste, peintre et graveur) et Lancelot « Capability » Brown (paysagiste), se répand dans toute l’Europe. En France, Marie-Antoinette suivra aussi cette tendance en faisant aménager un jardin à l’anglaise dans l’enceinte du Petit Trianon.
La conception irrégulière du jardin à l’anglaise symbolise le prolongement des paysages et est composée de chemins sinueux avec une végétation en apparence sauvage et non domestiquée. Les formes et couleurs des végétaux sont variées et les rochers, statues et bancs participent à la décoration du jardin. L’itinéraire n’est pas balisé et permet de se « perdre » en incitant à la rêverie et la flânerie. Une errance poétique propre à l’évolution de cette époque où le jardin devient peinture.