icone Facebook

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dernière modification: 05-04-2022

Icone DMAG

Équipe DMAG

Icone d'horloge

05-04-2022

Les giboulées de mars en 3 questions

«Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées». A quelques semaines du retour du printemps, mars s’affirme comme un mois charnière à la météo souvent capricieuse, caractéristique de cet entre-deux saisons.

Dicton portant sur le phénomène météorologique des giboulées de mars

Les giboulées, qu’est-ce que c’est ?

Derrière  le terme des "giboulées de mars" se cachent une alternance de belles éclaircies, de passages nuageux et de brèves averses généralement soutenues.

Fréquemment accompagnées de bourrasques de vent, cette forme de précipitation bien particulière peut surprendre par la variabilité de son intensité, et son imprédictibilité.

En effet, à cette pluie se mêlent parfois grêlons, flocons de neige ou encore grésil.

Ce phénomène météorologique des giboulées de mars est bien connu, il marque le retour d’un printemps souvent longuement attendu.

Mais comment expliquer ce curieux phénomène ? Découvrons ensemble les giboulées de mars.

Pourquoi en mars ?

La période propice à cette précipitation se situe entre février et avril, et plus particulièrement durant le mois de mars, d’où la fameuse expression de « giboulées de mars ». Vous aurez en effet beaucoup moins de chances de rencontrer ce type de phénomène en plein été ! Les giboulées de mars se forment suite à un important contraste thermique.

Alors que la saison hivernale vient à sa fin, l’air froid persiste en altitude. Les couches basses de l’atmosphère, elles, sont plus douces et se réchauffent progressivement sous l’effet du soleil qui gagne en puissance.

Cet écart de température lors de leur rencontre résulte en la création de courants ascendants. En remontant, ces derniers forment des nuages cumuliformes* particulièrement instables. Ce facteur d’instabilité est la condition sine qua non à la réalisation de ce phénomène météorologique singulier que sont les giboulées de mars.  Résultat : un mois de mars synonyme d’un temps changeant et chaotique aux températures fluctuantes

*de type cumulonimbus, cumulus congestus…

L'instabilité du temps lors des giboulées de mars
Les façades maritimes sont les zones les plus touchées par le phénomène des giboulées

Où retrouve-t-on ces phénomènes ?

D’une manière générale, ces précipitations sont beaucoup plus courantes sur les façades maritimes.

On retrouvera donc davantage ce phénomène météorologique des giboulées de mars sur le littoral atlantique ou encore sur la côte de la Manche.

L’océan ou la mer étant de véritables réservoirs à chaleur renforçant l’instabilité de l’atmosphère.   

A noter : Ces phénomènes ne sont pas uniquement propres au mois de mars. Ils peuvent également être observés aux mois d’octobre ou de novembre.

Cette période correspond en effet elle aussi à un changement de saison favorable à l'instabilité. Ils restent quand même néanmoins beaucoup plus rares à l'entrée de l'automne.

Question bonus : que faire en cas de giboulées au jardin ?

Pour faire face aux vagues de froid de mars au jardin, il faut protéger vos végétaux, voici quelques astuces !

Comment faire ? Bien sûr avant l'arrivée des épisodes de froid, vous pouvez à nouveau rentrer les plantes en pot qui ne supportent pas le froid, recouvrir les plantes gélives en remettant le voile d'hivernage que vous avez probablement enlevé quelques jours auparavant...Surtout ne négligez pas de protéger votre sol avec du paillis de lin. Le paillis est une protection naturelle qui limite les écarts de température, il protège le sol du chaud et du froid, il évite le déssèchement du sol par grand vent. Il conserve chaleur, nutriments et humidité naturelle de la plante ! Et si vous en avez encore sous le coude, vous pouvez tapisser votre sol de feuilles mortes, cela sert aussi d'engrais naturel ! 

Si jamais mars vous apporte de la neige, pas de stress la neige signifie des températures autour de zéro ce qui est toujours mieux pour les végétaux que -15° C. La neige protège d'ailleurs les végétaux du froid et a des bienfaits insoupçonnés

 

Vous savez désormais tout sur les giboulées de mars ! Et bonne nouvelle, mars signe aussi l'arrivée du printemps, alors ne perdez pas de temps et consultez notre article sur ce qu'il faut faire au jardin au printemps.

Icone de la newsletter

Icone de partage

Icone de partage

Icone de la newsletter