Facebook icon

JARDINER FACILE - CARNET D'IDÉES

DMAG's icon

DMAG Team

Clock icon

15-10-2021

Dernière modification: 18-10-2021

Les 4 erreurs à éviter lors de vos plantations au jardin

Réussir ses plantations pour avoir un beau jardin nécessite un peu de rigueur. Le choix de la saison, la terre de plantation, tout à un impact sur votre futur jardin. Voici les 4 erreurs à éviter absolument pour réussir vos plantations au jardin.

Erreur N°1 : Faire ses plantations les jours de canicule ou de gel

Il faut éviter de planter les jours de fortes chaleurs ou de canicule. A cette période, vos plantes risquent de souffrir au jardin. Les végétaux peineront à croître à cause de la sécheresse et du manque d’eau. 

Évitez aussi de planter vos végétaux pendant les périodes de gel. Il est difficile de travailler la terre dans le jardin lorsqu’il gèle car celle-ci durcit et creuser des trous relève de l’impossible. Les végétaux peinent à respirer pendant ces périodes aux températures négatives, ce serait donc une erreur de planter par ce temps.  

“Sème à la Saint-François si tu veux que ton grain ait du poids".

La tradition dit que la meilleure période de plantation est l’automne.  L’automne répond aux besoins et aux rythmes des végétaux et les mois doctobre et de novembre sont des mois idéaux pour le jardinage. L’automne permet ainsi d’exploiter au maximum la capacité de reprise d’une plante. 

L’automne étant propice à la pluie, la plante bénéficie de l’humidité de saison qui aide les racines à bien se développer. Nous vous conseillons d’éviter les plantations en tout début de saison et d’attendre octobre pour les commencer (comme dans le dicton à la Saint-François fêtée le 4 octobre ) vous éviterez ainsi toute erreur.

erreur  : planter sur terre gelée
fleur de jardin fanée par la chaleur

Erreur N°2 : Planter n’importe quoi et n’importe où !

Le choix de vos végétaux et de vos lieux de plantation sont importants pour la survie de vos plantes. Il faut absolument éviter de planter n’importe quelle plante dans n’importe quelle terre.

Une communication fascinante s'établit entre la terre et la plante qui lui permet de bien se développer. C’est pourquoi il est important de planter le bon végétal au bon endroit.

Les camélias, les rhododendrons ou les hortensias apprécient par exemple les terres acides. Alors que les lilas et certains légumes comme la tomate ou la carotte préfèrent un sol calcaire. Les fraisiers, les pommiers et les céleris quant à eux préfèrent les sols humifères.

Nous vous conseillons aussi d’éviter de planter vos végétaux n’importe où, car une fois adultes, vos plantes n’ont pas le même rendu et il sera difficile de les déplacer. Il est également important d’anticiper l’ambiance globale et la forme de votre jardin pour avoir un rendu esthétique et harmonieux une fois tous les végétaux plantés.

Joli jardin harmonieux avec bon choix d'emplacement des végétaux

Erreur N°3 : Cesser l’arrosage !

L’arrosage est bien évidemment la clé pour des plantations réussies.

Vous pensez certainement comme nous que la “nature fait bien les choses” et que la pluie est suffisante pour un bon arrosage des plantations d’automne. Et bien détrompez-vous ! Même s’il pleut régulièrement, il faut arroser vos plantes surtout la première année car elles nécessitent plus d’eau pour prendre racine que les anciennes. La pluie peut mouiller les feuilles de vos plantes mais pas assez votre terre.

Ne pas assez arroser votre terre est une erreur à éviter car les racines de vos plantes manquent d’eau ce qui met en danger leur développement. Même pour des plantations de printemps dans une terre humide, nous vous recommandons d’arroser régulièrement vos plantes afin de bien les nourrir en eau. 

À vous de bien réguler vos arrosages  selon les saisons et les plantes.

Petit enfant arrose les plante du jardin
nouvelle plantation sous la pluie

Erreur N°4 : Ne pas pailler son sol !

Le paillage au sol est indispensable à la plantation car il a de nombreux bienfaits.

Il existe différents types de paillage comme les copeaux de bois, le paillis de lin ou encore les écorces. Quel que soit le paillage utilisé lors de la plantation, cela permet de protéger le sol, de préserver vos plantations de l’humidité et de limiter l’évaporation de l’eau

Une fois vos végétaux plantés en pleine terre, les copeaux de paillis déposés à la surface du sol vont renforcer les sols fragiles face à l’érosion et au tassement.

Le paillage va créer une couverture naturelle pour limiter les dégâts du soleil et du vent qui peuvent engendrer un dessèchement important de votre terre. Il va agir comme un isolant en protégeant votre sol à la fois des chaleurs et du grand froid lors de la plantation !


 

paillage sur nouvelle plantation pour plantation réussie

L’esthétisme et la floraison de votre jardin dépendent de la préparation de vos plantations. Si vous souhaitez profiter rapidement d’une belle vue sur un jardin fleuri, évitez à tout prix ces quatre erreurs lors de vos plantations

Newsletter's icon

Share icon

Share icon

Newsletter's icon